Histoire de Lisbonne

 

La légende d'Ulysse tombant amoureux de la rade nous enchante tous. Heureux qui comme lui a pu faire en son temps de si beaux voyages...

Il est plus probable que la fondation de Lisbonne soit due, en fait, aux Phéniciens.
Les Wisigoths profitèrent un temps de la décadence de Rome pour s'y installer. Au XIVe s, enrichie de ses conquêtes successives et de ses apports culturels, la cité du Tage vit au rythme de trois cultures : chrétienne, maure et juive.

 

Aux XVe et XVIe s, c'est l'âge d'or. C'est un grand centre du commerce mondial. Après la découverte, en 1498, de la route maritime des Indes par Vasco de Gama et du Brésil, en 1500, par Cabral, les trésors de l'Orient et d'Amérique affluent sur les quais de Lisbonne. Les caravelles débordent de soieries et de porcelaines de Chine, d'ivoires d'Afrique, d'épices d'Inde et des Moluques, de sucre du Brésil.

 

Pendant 50 ans, au siècle des Lumières, le roi du Portugal attend fébrilement chaque livraison d'or et de diamants du Brésil pour entamer la construction d'un nouveau palais, comme celui de Mafra par exemple.
Mais cet élan euphorique s'arrête soudain. Le 1er novembre 1755, un séisme accompagné d'un terrible raz-de-marée anéantit une grande partie de Lisbonne.
La reconstruction de la ville basse est dirigée par l'énergique marquis de Pombal. Quand les troupes de Napoléon envahissent Lisbonne en 1807, elles y trouvent des maisons toujours en ruine depuis 1755.

 

Le début du XXe s est une période sanglante et confuse avec l'assassinat du roi Charles Ier et du prince héritier, en 1908. En 1910, on proclame une république plutôt bancale, tandis qu'en 1915 les « interventionnistes » lisboètes veulent l'intervention du Portugal aux côtés des Alliés.
À partir de 1928, l'intégriste Salazar va appliquer au pays une sorte de fascisme chrétien et isolationniste. Onze ans après, de l'autre côté de la frontière, un général à pompon allait donner dans la même médecine. Toute la péninsule Ibérique se fermera alors, pour 35 ans, sur la rumination de son siècle d'or.
Mais l'interminable guerre des colonies africaines coûte trop cher à Salazar. Au début des années 1970, certaines sources étrangères se tarissent, et l'économie intérieure s'effondre.

 

En 1974, la révolution des Œillets entraîne la chute de la dictature salazariste. Elle fut surtout l'occasion d'une explosion de joie populaire. Écœuré par ce qu'il a dû endurer et faire en Angola, Guinée, Mozambique, le Lisboète moyen n'aspire plus qu'à reconstruire dans la dignité une vie commune et communautaire. Pendant un an et demi, Lisbonne connaît un rythme fou : meetings, manifestations...
Les cadres et l'industrie, alléchés par l'éventuelle entrée du Portugal dans la CEE, reprennent discrètement les rênes de l'économie de marché. En novembre 1975, c'est la fin de l'utopie révolutionnaire.
De 1975 à 1985, sur le plan politique, le pays connaît une série de combinaisons politiques de gouvernements hybrides de coalitions.

 

Dans le même temps, le pays se lance dans une vaste offensive culturelle en Europe pour promouvoir son image. Entré au sein de l'Union européenne en 1986, le Portugal cherche immédiatement à s'intégrer. Le fleuron de cette campagne d'intégration, l'Exposition universelle à Lisbonne en 1998, commémore le premier voyage de Vasco de Gama aux Indes en 1498.
En 2002, le gouvernement doit affronter une remontée du chômage et mettre en place un budget de rigueur, avec hausse de la TVA, privatisations, coupes claires dans le budget...
Après des débats houleux, les Portugais votent par référendum en 2007 pour la dépénalisation de l'avortement. Au jeu-concours de la chaîne de télévision RTP, l'ancien dictateur Salazar est considéré comme le plus grand Portugais de tous les temps ; émotion dans l'opinion portugaise.
Les députés portugais ont approuvé le 23 avril 2008 la loi autorisant la ratification du traité de Lisbonne. Établissant de nouvelles règles qui régissent l'étendue et les modalités de l'action future de l'Union, son entrée en vigueur par les États membres se fait le 1er janvier 2009.

 

 

Wisigoths: peuple germanique apparaissant à la fin du IIIème siècle.

Siècle des Lumières: mouvement intellectuel, culturel et scientifique.

Salazar: Dictateur portugais qui dirigea pendant 36 ans un régime autoritaire.

Révolution des Œillets: Le 25 avril 1974 entraîne la fin de la dictature de Salazar.

CEE: Communauté économique européenne.

Exposition universelle: Du 22 mai au 30 septembre 1998 sous le thème des Océans en hommage à Vasco de Gama.

 

Propos recueillis sur le site http://www.routard.com/

Image sur le site http://dubleudansmesnuages.com/?p=11068

 

Voir d'autres pages:

 

DIRECTION MAIN AZULEJOSazulejos carrelage Pavés CHIADO FACE HOTELDIRECTION MAIN GAUCHE AZULEJOS